Lavandou

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Double Penetration

LavandouJ’ai des 2 tantes de 88 et 85 ans dans une maison de de retraite à Bormes les Mimosas. Elles sont là car leurs enfants n’ont plus le temps de venir les voir. J’ai une tendresse particulière envers elle, par des séjours mémorables à Cannes où elles avaient chacune leur maison. L’une comme l’autre étaient de bonnes vivantes et sexuellement épanouies. Jusqu’à l’âge de 75 ans pour la 1ère, elle ne rechignait jamais à prendre son pied lors d’un rapport sexuel avec son mari, la 2ème était frustrée car son mari allait trop vite et elle restait toujours sur sa faim. Enfin les deux époux décédèrent de mort naturelle à 80 ans pour l’un et l’autre d’un arrêt cardiaque à 76 ans. La tristesse des 2 amies n’était pas la perte de leur époux respectifs mais la disparition de leur joujou. Etant jeune, elles me racontaient comment elles baisaient dans la campagne car la ville d’Hyères n’était pas celle que je connaissais aujourd’hui. Elles m’ont dit le nombre incalculable de fois qu’elles ont pris leur pied avec un nombre de mâles aussi vigoureux les uns des autres car il y avait peu de maisons et lotissements. On pouvait se promener en robe courte sans le regard de pervers / il y en avait sûrement mais plus discrets /.Dès qu’on avait envie, on jouait au chat et à la souris coquine à travers la verdure. A cette époque, il y avait encore les maisons de plaisirs où un puceau pouvait découvrir son sexe et celui de l’experte naturellement. La liberté sexuelle était restreinte mais loin des grandes villes on pouvait avoir plusieurs partenaires.J’aime parfois les emmener ailleurs au Lavandou, histoire de les faire sortir un peu. Nous étions partis à 2 voitures, une conduite par moi et l’autre par Marion. Mon homme me laisse conduire car il trouve que je suis sexy quand je suis au volant. C’est vrai que j’aime ouvrir mon chemisier afin que les routiers voient un petit morceau de sein ou une partie du soutien-gorge avec mes très jolies cuisses bronzées. Il va de même pour Marion avec ses gros seins et son ventre bien formé. Nous sommes descendus au Lavandou à l’hôtel de la Fossette pour 2 nuits autant en profiter à fond et par la suite aller faire un tour à Toulon. Comme nous étions 5 (Marion, mes deux tantes Thérèse et Christine, mon homme et moi), nous avions une suite de luxe pour 4 personnes et une chambre de luxe pour 2. J’ai partagé la chambre avec mes 2 tantes et Marion avec mon homme. Nous avons été reçus par un personnel attentionné et charmant. On se sent presque chez soi, ce n’est pas un hôtel mais un musée familial, une excellente adresse de séjour dans un cadre magnifique. Mes tantes étaient ravies de l’hôtel et de la discrétion du personnel. Aussitôt arrivée, nous nous sommes mises nues, nous avons mis un paravent sur le balcon pour profiter du soleil. Thérèse et Christine m’ont dit que j’avais fière allure et que ma poitrine ressemblait aux leurs étant jeunes. Elles avaient de beaux restes, certes les seins sont tombants, avec un peu de ventre mais comme elles disent 100% épilée, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Mon homme et Marion étaient dans la chambre voisine et nous leur avons demandé de nous rejoindre, Marion est entrée en peignoir et s’est mise nue. Mes tantes regardaient avec délicatesse la grosse poitrine de Marion. Puis mon homme est resté en peignoir sans doute pour ne pas vexer mes tantes. Ces dernières dirent :’’Mets-toi à l’aise, on a vu tellement de bites, une de plus ce serait des souvenirs’’. Mon homme s’exécuta et elles virent pour la 1ère fois une bite de 28 cm un peu en érection. Thérèse me dit :’’elle doit être superbe à sucer, je n’ai jamais vu une telle chose’’, je répondis :’’oui c’est la meilleure pour mon sexe et mon cul’’, Marion ajouta :’’je peux vraiment affirmer que c’est une belle bête’’. Christine dit :’’tu peux me laisser la toucher’’. Mon homme fit oui d’un hochement de tête. Thérèse dit :’’Mélanie, on peut jouer avec avant d’aller dîner ??’’, je leur répondis :’’oui, on vous laisse seuls ce sera mieux’’. Je suis allée avec Marion dans sa chambre et mon homme est resté avec mes deux tantes. D’après les dires de mon homme par la suite, elles ont pris le temps de regarder la anadolu yakası escort bite de tous les côtés, elles soulevaient les boules, caressaient la tige, puis chacune son tour à donner ses lourds seins à mon homme pour qu’il puisse les embrasser, caresser et tirer dessus. Elles se sont mises face à la grande bite pour la sucer à deux tandis que leurs orifices étaient tournés vers la tête de mon homme. Ce dernier voyait des gros seins lourds, 2 gros ventres mais surtout 2 sexes épilés, qui avaient déjà des kilomètres au compteur. Cela l’excite davantage il mit 1,2,3 doigts dans ses sexes ouverts avant d’y songer mettre une main entière. De l’autre côté, Thérèse et Christine suçait la longue bite et appréciaient sa robustesse. Elles le prenaient en main chacune son tour pour la masturber, passer une langue dessus, voulant chacune l’avaler en entier. Mon homme les masturbait de ses mains dans les chattes baveuses. Elles accéléraient plus vite tout en se roulant des pelles. Les mains de mon homme exploraient leurs entrailles et elles commençaient à jouir. Thérèse prit le commandement en masturbant la bite vers la bouche de Christine qui miaulait comme une cochonne. Puis elle prit le gland et le suçait à son tour. Christine embrassait Thérèse et à son tour suça la bite. Elles avaient le feu profond dans leur minou. Pendant que mon homme les masturbait profondément, elles passaient chacune un doigt sur leur clito pour prendre plus de plaisir. Christine hyper mouillée voulait s’asseoir sur la bite de mon homme car elle n’en pouvait plus, ses lourds seins se balançaient dans le vide et elle aurait aimé se sentir tripoter voir sucer par une douce langue. Après d’innombrables léchouilles, elles sentirent que mon homme était prêt à exploser. Elles lui demandèrent de se mettre debout afin qu’elles puissent s’agenouiller pour recevoir ce doux nectar sur leur visage. Mon homme sortit ses mains de deux sexes, se redressa, embrassa les grosses paires de mamelles de Christine et comme les deux étaient debout, il mit son sexe dans le minou de Christine et la pénétra jusqu’à ses ovaires, elle s’agrippa à son dos, colla ses lourds seins contre sa poitrine et l’embrassa sur la bouche, après quelques va et vient puissants, il sortit d’elle et fit la même chose avec Thérèse, cette dernière avec ses seins un peu flasques les redressa et les donna à mon homme pour qu’il les embrasse et lui il mordit le gros téton. Elle penchait la tête en arrière devant tant de sollicitude. Mon homme pénétra à nouveau ce sexe mouillé et Thérèse lui dit :’’ baise-moi fort trop envie’’. Puis il sortit d’elle et les 2 vieilles salopes comprirent qu’il allait éjaculer. Elles s’agenouillèrent et un flot continu de sperme tomba sur leurs cheveux, visages, poitrines et chacune son tour pressait et suçait la bite pour en faire sortir la dernière goutte. Elles se léchèrent toutes les deux pour avaler ce délicieux sperme sans perdre une goutte. Elles se léchèrent les seins de chacune tout en se masturbant l’une et l’autre avec le restant de sperme. Mon homme et elles s’allongèrent sur le lit pour de douces caresses ainsi que de doux baisers chauds après cette séance.Puis je suis entrée dans la chambre où mon homme m’a tout raconté (afin que je puisse l’écrire). Nous sommes allés à 5 (4 femmes et un mec) faire une longue promenade avant d’aller dîner. Mes tantes et moi, nous avons descendu vers la petite crique et foulé le sable blanc tout en discutant de sexe et autres coquineries. Thérèse me demanda si on pouvait après le repas, faire une balade pour digérer et faire une mini orgie toutes les 5. Elle avait envie de sentir le pénis de mon homme en elle, car la précédente pénétration fut intense mais trop rapide. Elle voulait le masturber entre ses gros seins et son minou était en manque de sexe malgré les demandes mâles de résidents âgés. Là elle avait l’occasion de toucher, de sucer, de jouer avec une superbe bite. Christine acquiesça de son côté par un petit clin d’œil pervers. Les 2 tantes avaient mis des jupes mais elles m’avaient avoué qu’elles ne portaient rien en dessous. Moi j’avais mis un string ataşehir escort ficelle cadeau de mon homme du plus bel effet avec des rubans en satin sur le devant du string. Marion était restée en haut car enceinte n’avait pas envie de se fatiguer. Mon homme et elle, sont restés et il l’a poussé une balançoire, souvenirs de jeunesse.Nous sommes arrivés au resto et nous avons mangé léger. Sous la table, Marion et moi, nous sentions des jambes nous toucher. Marion fit des clins d’œil à mon homme, celui-ci lui rendit le clin d’œil étonné. A la fin du diner, nous avons compris que les 2 tantes voulaient toucher la jambe de mon homme. Ce dernier les avait recroisé sous sa chaise, ainsi les 2 vieilles salopes nous avait du gringue pensant le faire à notre homme. J’ai pu caresser le minou de mes 2 tantes et elles la mienne étant près d’elles. A la fin du repas, nous avons fait quelques pas en dehors pour digérer un peu. Puis Marion est allée dans sa chambre, a enfilé un peignoir, puis au tour de mon homme de faire la même chose tout en caressant et en embrassant, suçant par des baisers les jambes de Marion remontant à son sexe et à sucer le clito. Elle avait ouvert son peignoir, et on voyait ses gros obus, son gros ventre et mon minou pourvu d’une touffe de poils dense, à la manière d’une forêt vierge. J’étais entrée discrètement, à la vue de mon homme et de ma fille, j’ai passé mon doigt sur son string en poussant le tissu pour mettre un doigt dans mon sexe. Je le voyais sucer le clito de ma fille et moi je mouillais rapidement. J’ouvrai mon chemisier pour faire sortir un sein de mon soutif pour mieux le caresser et le pincer. Mes doigts passaient sur mon sexe et je le caressais en entier. Je pris de la mouille, je le sentis et je le suçais tellement que j’avais envie. Ma fille était sur le dos, ses cheveux blonds déposés sur le lit, sa langue voulait des doigts pour se rassasier. Les mains de mon homme écrasaient ses lourds seins, tout en le tenant chacun son tour, puis essayait de les écraser, puis jouait avec les tétons entre 2 doigts. Ma fille était ouverte, moi j’enfonçais mes doigts au fond de mon minou, me masturbant tendrement, je sortis l’autre sein. Je pris de la mouille et je me caressais les tétons avec. Ils étaient durs, j’ai fait glisser mon soutif et mes seins étaient libres sous le chemisier, la texture de la soie caressait les pointes, j’ai fait glisser délicatement mon chemiser de soie et j’accélérai le mouvement sur mon clito. Marion elle, criait doucement, elle rabattit ses lourdes de jambes sur le dos de mon homme pour que son sexe soit comprimé sur sa bouche. Ce dernier lui donnait des doigts à sucer, elle avalait et suçait les doigts.Je crachais sur mes doigts pour mieux me masturber, un craquement de porte, je fus surprise et Marion a vu que je les matais. D’un clin d’œil, elle m’invita à entrer, sans plus attendre je déposais mon sexe vers sa bouche afin de la désaltérer. Mon homme vit que je venais sur Marion, me caressa la fesse et mis un doigt rapide à mon cul, un flot de cyprine jaillit de mon sexe sur la bouche de Marion. Il continuait à lécher plus intensément Marion et cette dernière me suça plus intensément en écartant mes lèvres. Je savais que mes 2 tantes attendaient dans l’autre chambre, mon homme suça intensément Marion, qui à près 20 minutes de léchouilles, poussa un long cri de jouissance. Elle prit mon homme le mit sur le dos, mit ses jambes le long de ses bras pour mieux s’asseoir sur sa longue bite. Elle passa son sexe sur la tige avant de la mettre en elle. Elle voulait l’avaler en entier, malgré son gros ventre, elle aimait se sentir comblée. Je remis mon peignoir et rejoins mes 2 tantes qui avaient déjà commencé à se toucher délicieusement. Elles avaient gardé leurs sous-vêtements et moi j’arrivais nue sous un peignoir. Elles furent un peu déçues de me voir. Pendant ce temps mon homme embrassa Marion qui n’avait qu’une envie c’est de prendre une douche et de se reposer évidemment nue sous les draps blancs. Elle embrassa et suça le pénis de mon homme, lui fit une fellation intense avec éjaculation sur ses seins en le tenant par les fesses. ümraniye escort Il venait d’éjaculer et Marion lui montra son anus, ce dernier mit sa bite plein de sperme dans son cul tout en pressant son corps, caressant ses seins et un jeu de langue passionné. Elle se retourna pour lui donner un long et suave baiser. Après cela, mon homme prit quelques minutes à lui. Nous 3, nous étions impatients de le voir. Il toqua à la porte, il l’ouvrit et vit mes tantes en chaleur ainsi que moi sur le lit. Christine lui dit :’’ viens, défonce-moi j’ai trop envie’’. Christine enleva son soutif, slip et enfila une nuisette. Elle avait vu dans un film une scène où la femme grimpait sur l’homme en nuisette et dirigeait la bite vers son minou. Mon homme s’allongea et Christine monta sur lui, prit sa bite et la dirigea vers son antre. Elle s’assit littéralement dessus jusqu’au dernier centimètre, elle resta quelques instants immobile pour apprécier. La nuisette recouvrait les deux sexes, Christine montait et descendait sur la queue, elle caressa son torse et lui il passa ses mains sous la nuisette pour lui tenir par les hanches. Mon homme lui caressait les seins à travers la nuisette. Elle se sentait bien et remuait lentement. Ses mains caressaient le corps de mon homme et enfin elle ôta sa nuisette, qui fit apparaitre son corps de femme mature. On voyait son sexe qui s’activait sur la tige et mon homme lui caressait les lourds seins, les suçait quand elle se pencha vers lui. Ses seins se balançaient de droite à gauche par les coups reins. Mon homme prit soin de la mettre sur le côté sur le lit, et il se mit derrière, ouvrit ses cuisses et fit glisser sa bite sur son sexe avant d’y pénétrer. Il caressa d’une main ses lourds seins. Elle lui dit ;’’ j’aimerai que tu me caresses le corps et que tu me laisses jouer avec ta bite’’. Mon homme caressait son corps, elle avait le cul et la croupe ouverts. Sa main prit la bite la dirigea vers son sexe en serrant les jambes, puis la sortit et essaya de la glisser vers son anus. Mon homme lui caressait un sein en le pelotant en l’écrasant. Elle arriva à la faire entrer dans son cul. Puis elle se redressa et se mit dos à mon mec pour mieux la chevaucher. Son pénis entra dans le sexe mouillé et cela lui donnait beaucoup de plaisir, puis elle voulut être sodomisée. La bite de mon mec força l’anus et accéléra en elle par des mouvements rapides, le minou sollicité se reposa tandis que son cul s’ouvrait davantage par les va et vient de la bite. Thérèse avait envie aussi, elle se mit sur le dos, ouvra sa fente à l’attention de Christine pour qu’elle la lèche. Christine avait le feu aux fesses, mon homme resserrait ses fesses sur son membre tout en la sortant, la faisant glisser sur le haut des fesses de Christine et après y pénétrait doucement avec de va et vient puissant en la tenant par les épaules, les seins de Christine bougeaient dans le vide. Il caressait les cuisses de Christine, son ventre (qu’elle n’aime guère), puis Christine descendit vers Thérèse pour sucer son clito qu’elle connaissait bien tandis que mon homme défonçait. Thérèse voulait elle aussi une part de douceur, Thérèse et Christine se mirent en levrette, après que mon homme est nettoyé sa bite, il la fourra tout d’abord dans le sexe de Thérèse en entrant directement jusqu’à la garde, ce qui lui fit pousser un ‘’AH’’de surprise puis la sortit et la remit en Christine qui mouillée, se sentait en béatitude. Ainsi de suite il chargea les deux sexes chacun son tour pendant qu’il était dans l’un, d’une main il masturbait l’autre. Elles se regardaient et s’embrassaient délicieusement. Puis elles se retournèrent pour sucer la bite en offrant leur vulve vers le lit, que mon homme les tenait par les deux sexes comme pour les déchirer tandis qu’elles le suçaient à fond. Puis Thérèse voulut l’avaler en entier au point de s’étrangler avec tandis que Christine lui suçait les boules en dessous. Les 2 paires de seins se touchèrent, Christine s’activa sur son clito tandis que Thérèse continuait à le sucer en écartant les bras pour que mon homme puisse presser ses 2 grosses mamelles. Thérèse ouvrit la bouche le plus grand possible pour avaler ce sperme de marquis. Christine en dessous s’approcha de la bite pour recevoir elle aussi le reste de sperme. Elles se partagèrent le délicieux liquide chaud en leurs bouches. Puis allongea mon homme et se mirent de chaque côté, en l’embrassant, lui donnant leurs seins pour lécher et sucer et en caressant la longue bite.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir